Règles zéro déchet : les différentes alternatives

ÇA Y EST ! Depuis le temps que j’ai envie de te faire un article sur le sujet, je trouve ENFIN le temps de l’écrire… Tu l’as vu dans le titre, aujourd’hui, on va causer ragnagna. Et plus particulièrement, ragnagna en mode zéro déchet. Mais au fait, tu sais pourquoi les ragnagna ? BAH PARCE LES SOURIGNIGNI ! (oui je l’ai déjà faite mais j’assume haha)

 

DONC ! Qui dit règles zéro déchet, dit test de plusieurs « solutions ». Pour toi, j’ai donc donné de ma personne et ai testé la cup, les serviettes lavables, le flux instinctif et les culottes menstruelles, dites plus communément, culottes de règles. Dans ce petit article qui promet d’être long, je vais te lister tous les avantages et les inconvénients de chaque option, afin de t’aider à faire ton choix en la matière.

 

Parce que je sais que c’est compliqué, et qu’on est parfois totalement perdue face à toutes ces offres. Ce que je ne ferai pas, en revanche, c’est t’expliquer pourquoi c’est 100000X MIEUX de passer en mode zéro déchet pour cette période du mois, plutôt que de rester aux protections jetables, même bio (la pollution, les montagnes de déchets, les produits chimiques, le gaspillage de ressources, les perturbateurs endocriniens, le chlore… tu connais).

 

Concentrons-nous donc sur le sujet principal et commençons la revue des troupes !

cup menstruelle

La cup ou coupe menstruelle

 

Je vais commencer par la désormais très célèbre cup, car c’est la première solution qui s’est imposée à moi. Je t’avais d’ailleurs fait un article complet sur le sujet, que je te remets juste ici. Non, . Oh, et puis tiens, ici !

 

Je ne vais donc pas te re-raconter toute l’histoire, tout est déjà expliqué dans l’article. Pour résumer, j’ai découvert la cup après mon accouchement, parce que je n’avais plus du tout envie de revenir aux serviettes classiques, que je détestais cordialement.

 

J’ai donc investi dans ma première coupe menstruelle, et ça m’a littéralement changé la vie ! Je n’exagère pas… C’était vraiment une révélation de foufou ! J’en oubliais totalement mes règles. Sauf que problème, c’était tellement bien que je l’oubliais elle aussi, ce qui n’est ABSOLUMENT PAS recommandé. Rapport au syndrome du choc toxique. Il est donc nécessaire de la vider toutes les 8h au maximum et j’avais tendance à la laisser en place beaucoup plus longtemps. Ouuh, pas bien…

 

Budget : entre 15 et 30€

 

Durée de vie : 5 à 10 ans

 

Point forts :

 

  • Change radicalement la vie
  • S’entretient ultra facilement
  • Ne procure aucune gêne tangible
  • Très fiable
  • Aucune odeur
  • Dure entre 5 et 10 ans (selon les marques)
  • Permet de bouger autant qu’on le veut (sport, dodo, etc.)
  • Très rapidement amortie financièrement
  • Adaptée pour tous les âges (il existe des tailles pour les très jeunes filles)

 

Points faibles :

 

  • Demande un temps d’adaptation (3 ou 4 cycles)
  • S’oublie très facilement (trop facilement)
  • Délicat de la changer ailleurs que chez soi
  • Nécessite d’être TRÈS à l’aise avec son corps
  • La vue du sang peut déranger certaines
  • Peut (sans qu’on le sente) appuyer sur la vessie et/ou sur le colon et déranger un peu tes fonctions d’évacuation

serviettes lavables

Les serviettes lavables

 

Bien que la cup me convienne parfaitement, j’avais trop « peur » de l’oublier systématiquement (tu sais, moi et ma flemme de me lever…) et j’ai décidé de changer de technique. Je suis donc passée aux serviettes lavables ! (De la marque Dans ma culotte, parce que j’adoooore les motifs haha)(j’ai aussi deux protège-slips Plim, que j’utilisais en début et fin de cycle)(les deux marques sont chouettes !).

 

Je pense que tu vois à quoi ça ressemble, mais faisons un petit rappel : dans la forme, c’est la même chose qu’une serviette classique, avec le « corps » et les petites ailettes de chaque côté. Sauf qu’ici, pas de bandes autocollantes qui se décollent au bout de 30 min, mais un système de pressions. Le tout en coton et tissu absorbant naturel.

 

Très honnêtement, ça ne m’enchantait pas. Mais pas du tout ! Parce que j’ai toujours détesté les serviettes. Je trouve ça très inconfortable, et j’ai du mal à être sereine et détendue quand j’en porte une.

 

Néanmoins, je dois reconnaître que les serviettes lavables n’ont RIEN À VOIR avec les versions classiques. Déjà, pas de pellicule plastique, donc ça macère moins, ça ne sent absolument pas mauvais, et surtout, surtout : ÇA NE BOUGE PAS D’UN POIL ! Bon, la journée en tout cas. La nuit, si tu bouges beaucoup, il risque d’y avoir de mini fuites. Rien de méchant mais bon.

 

Mais la journée, j’ai été bluffée. Même lorsque ça commençait à déborder, là où j’en aurais foutu partout avec une serviette classique, je n’ai eu aucune tache ni dans mon slip, ni sur mes vêtements. Très agréablement surprise, donc. Après, je n’ai pas testé en faisant du sport. Mais j’imagine que ça doit bouger un petit peu quand même… À voir.

 

Ce que j’aime aussi beaucoup, c’est qu’avec leur système de pressions, c’est très facile de les attacher, mais c’est aussi très pratique pour les replier et les garder bien fermées, si jamais on se change à l’extérieur.

 

Côté entretien, enfin, c’est très simple : il suffit de les rincer abondamment jusqu’à ce que l’eau devienne claire, de les prélaver au besoin avec du savon de Marseille, puis de les mettre en machine. Les voilà prêtes à être réutilisées lors du cycle suivant !

 

Attention toutefois de bien prévoir un stock suffisant de serviettes pour tenir un cycle complet… Pour ma part, j’en ai 6. C’est ce qu’il me faut pour pouvoir faire un roulement : le temps que celles que j’ai lavées sèchent, je ne suis pas à court pour la journée et/ou la nuit.

 

Précision : n’achète pas 6 serviettes d’un coup, teste d’abord avec une seule voir si ça te convient. Ça t’évitera de te retrouver avec toutes ces serviettes sur les bras…

 

Bon, je reste un peu mitigée d’un point de vue confort, parce qu’avoir un truc dans ma culotte à longueur de journée, j’aime pas. Ça me dérange. Mais ça n’est que mon avis et ressenti personnel ! D’un point de vue efficacité et fiabilité, rien à dire…

 

Budget : entre 10 et 20€ la serviette

 

Durée de vie : 5 à 6 ans

 

Points forts :

 

  • Sans AUCUN produit chimique
  • Respirantes et donc sans odeurs
  • Faciles à entretenir
  • Tiennent bien en place
  • Pratiques à plier et ranger
  • Très fiables en journée
  • Adaptées pour tous les âges

 

Points faibles :

 

  • Un chouilla inconfortables (pour moi)
  • Laissent passer quelques micro fuites la nuit si on bouge beaucoup
  • Nettoyage délicat pour celles qui n’aiment pas la vue du sang
  • Impliquent d’avoir un bon budget au départ pour se faire son stock
  • Nécessitent d’avoir une bonne organisation au niveau des lessives

 

flux instinctif

Flux instinctif libre

Vient ensuite le tour du flux instinctif libre, ou FIL, ou free flow ! Tout comme pour la cup, je t’avais fait un article complet sur le sujet, que tu trouveras juste ici, ainsi que deux vidéos YouTube, ici, et . Mais je te conseille surtout la deuxième, qui est plus construite et explicative que la première.

 

Pour faire simple et ne pas me répéter, le flux instinctif consiste à ne porter AUCUNE protection pendant les règles, et écouter son corps pour aller « vidanger » au bon moment. Eh oui, contrairement à ce qu’on pense, le sang ne s’écoule pas en permanence. Il « suffit » donc d’aller aux toilettes quand on en ressent le besoin. Plus facile à dire qu’à faire, mais c’est l’idée ! Je te laisse aller lire l’article et regarder les vidéos pour plus de détails.

 

Et je dois dire qu’une fois que tu as compris le truc, le flux instinctif est un life saver ! Aussi libérateur que la cup, en moins contraignant, puisqu’il est simplement question d’aller aux toilettes quand l’envie se présente.

 

Je précise que je n’allais pas aux toilettes toutes les 5 min, mais qu’avec le temps, j’avais réussi à me caler sur mes pauses pipi. Je ne tirais donc pas la chasse plus souvent que d’habitude.

 

SAUF QUE. Après plusieurs mois d’expérience, j’ai décroché. Pourquoi ? BAH LA FLEMME, PARDI ! Ouais, ma flemme est tellement énorme qu’elle fait carrément partie de la famille. Que veux-tu… Malgré des résultats très concluants (aucune fuite, aucune odeur, pas de catastrophes la nuit, plus besoin de penser aux règles du tout), je me suis laissée gagner par la flemme de me lever. Il m’arrive en effet de me retenir de faire pipi pendant des heures et des heures, jusqu’à ce que je n’en puisse plus.

 

Problème, si pour le pipi, c’est un muscle – le périnée, qui fait le job de tout retenir, pour le flux menstruel, quand ça doit sortir, ça doit sortir ! Dans les faits, certaines femmes sont capables, en contractant le-dit périnée, de retenir le flux à l’intérieur et de le libérer dès qu’elles en ont l’occasion. Mais dans mon cas, avec mon périnée en carton (qui ne s’est jamais vraiment remis de l’accouchement), c’est juste mission impossible (et là, on imagine toutes Tom Cruise en rappel dans notre vagin qui essaye de contenir les chutes du Niagara, ouaiiis !).

 

Autre problème, le flux instinctif a beau être absolument génial pour reprendre conscience de son corps, de sa féminité, de son cycle, ça n’est malheureusement pas une technique adaptée à toutes. Je pense notamment à celles qui ont une maladie telle que l’endométriose ou le SOPK, qui provoquent douleurs, retards de règle, etc. Difficile de se concentrer sur les signaux du corps quand celui-ci nous fait souffrir le martyr.

 

Ça n’est pas très évident à maîtriser non plus pour celles qui ont un flux très abondant. C’est possible pour certaines, mais ça demande plus de temps et de travail sur soi.

 

Enfin, ça dépend énormément de l’environnement et de la vie de la personne :

 

  • celles qui font des boulots physiques (genre porter des charges ou rester debout toute la journée)
  • celles qui ne peuvent pas prendre de pauses pipi (et je sais que ça existe, les patrons qui interdisent le pipi room en dehors des heures de pause…)
  • celles qui n’ont pas accès facilement à des toilettes dans la journée (je pense notamment à celles qui vont au collège/lycée/fac)
  • celles qui ont un périnée trop fatigué pour retenir au cas où

 

Toutes celles-là ne peuvent que très difficilement s’y mettre. Disons que dans l’absolu c’est faisable, mais en pratique, ça peut rajouter un stress supplémentaire dont on n’a pas besoin.

 

Ce que je peux te conseiller, si tu veux tenter et que tu es dans une de ces situations, c’est de commencer avec des serviettes lavables. Comme ça, tu peux écouter ton corps, et aller aux toilettes dès que possible. S’il y a eu des fuites, tant pis, la serviette était là pour assurer tes arrières. Mais au contraire, si tu as réussi à « maîtriser » ton flux, BINGO ! Tu peux continuer le test, en gardant toujours la serviette au début, et peut-être qu’un jour tu auras suffisamment confiance en toi et en ton corps pour y aller en freestyle !

 

Budget : 0 à 15/20€ si tu tentes avec la serviette

 

Durée de vie : jusqu’à la ménopause, yay !

 

Points forts :

 

  • Véritable reconnexion à ton corps et à ta féminité
  • Moins – voire plus du tout, d’appréhension vis-à-vis des règles
  • Aucune contrainte, si ce n’est d’aller aux toilettes
  • Rien à faire ni à penser
  • Aucune odeur
  • Sentiment de liberté absolue de la foufoune
  • Adapté pour tous les âges (plus tu commences tôt, mieux c’est)

 

Points faibles :

 

  • Pas pour les flemmardes…
  • Demande beaucoup de confiance en soi
  • Demande plusieurs cycles d’adaptation (au moins 3 ou 4)
  • Pas adapté à toutes les femmes (maladies, boulot, rythme de vie, etc.)
  • Difficile à gérer quand on fait du sport (yoga, piscine, jogging, etc.)

culotte menstruelle

Culotte menstruelle

 

J’ai gardé le meilleur pour la fin… Eh oui… J’ai beau avoir eu deux révélations avec la cup et le free flow, la best des best des solutions, c’est la culotte de règles. Parce qu’elle regroupe TOUS les avantages des TOUTES les options précédentes :

 

  • La culotte ne fuit pas/ne déborde pas
  • La culotte se porte jusqu’à 12h sans problème
  • La culotte ne sent pas mauvais
  • La culotte ne te demande aucun autre effort que d’enfiler la culotte
  • La culotte te permet d’oublier tes règles et d’avoir l’esprit serein, même en posture du chien tête en bas
  • La culotte convient à absolument tout le monde, des flux archi légers aux flux hyper abondants (en fonction des modèles)
  • La culotte peut se garder toute la journée sans problème
  • La culotte ne laisse pas de sensation d’humidité
  • La culotte est sans nano-particules et/ou agents toxiques
  • La culotte dure toute une vie (ou presque)

 

Bonus

 

  • La culotte est jolie
  • La culotte est ultra confort
  • La culotte passe inaperçue (pas de marques sur les fesses)

 

Non mais sérieusement, regarde-moi ces beautés ?! Tu croirais que ce sont des culottes de règles, ça ? NAN, J’CROIS PAS, NAN !

réjeanne underwear
crédit https://www.rejeanne-underwear.com/

Je te le dis, tu vas aimer la culotte ! Pour moi, c’est clairement LA meilleure alternative aux protections classiques qui puisse exister : parfaite pour les flemmardes comme moi, adaptée à toutes les femmes, de tous les âges, de toutes les morphologies… Elle est vraiment sans prise de tête et c’est genre tellement appréciable !

 

Pour le moment, j’ai testé deux marques différentes : Fempo, et Réjeanne. Honnêtement, même si les deux sont très bien, je préfère largement la Réjeanne. Déjà, parce que je kiffe le nom, mais surtout parce que leurs culottes sont tellement, mais tellement confortables ! J’aurais presque envie de les porter en dehors de mes règles, c’est dire…

 

Les Fempo, j’aime un peu moins parce qu’elles taillent petit et elles ont un extérieur en lycra qui me branche moins. Mais ça, c’est vraiment une question de goûts et de couleurs ! Note que les deux marques proposent des modèles pour flux ++ (si je ne m’abuse), ce qui est plutôt chouette pour celles qui ont des règles très abondantes.

 

Côté absorption, rien à dire, vraiment. Aucun problème, de jour comme de nuit, de sport comme de glandouille sur le canapé. Personnellement, j’ai des culottes flux normal, et je les garde la journée entière, même lors des journées où le flux est un peu plus abondant. Genre je l’enfile le matin, je l’enlève le soir. Pareil pour la nuit.

 

Et le gros plus par rapport aux serviettes, c’est qu’en voyant la culotte comme ça, tu ne saurais pas dire qu’il y a moult couches absorbantes à l’intérieur ! C’est ultra fin, il faut vraiment toucher le truc pour se rendre compte qu’il y a plus d’épaisseurs que sur un slop normal. Je peux d’ailleurs te dire pour absorber, ça absorbe ! Je n’ai – pour l’instant, jamais eu la sensation « fond de slip mouillé ». NEVER EVER ! Un pur bonheur…

 

D’un point de vue entretien, c’est comme pour les serviettes : un rinçage et hop ! En  machine. Je ne fais même pas de prélavage… Seul problème – et ça vaut pour les deux marques, les culottes mettent assez longtemps à sécher. Et je te vois venir, hors de question de les mettre au sèche-linge, au risque de les abîmer !

 

Mais bon, vu comme elles absorbent, c’est normal, et il fallait bien qu’elles aient au moins un « défaut », en plus de leur prix, qui est assez conséquent, il faut bien se le dire. Mais c’est tellement worth it et aussi tellement vite amorti que bon. En plus, les deux marques dont je t’ai parlé sont Made in France ! Raison de plus pour foncer…

 

Budget : 32 à 59€ selon le modèle et la marque

 

Durée de vie : des années et des années

 

Points forts :

 

  • Aucune odeur
  • Aucune fuite
  • Tenue parfaite jusqu’à 12h
  • Ultra confort
  • Ultra discrète
  • Sèche très rapidement
  • Pas de sensations désagréables
  • Féminine, voire sexy… (uhuh)
  • Aucun effort à fournir
  • Adaptée à toutes les situations (boulot, école, sport, etc.)
  • Adaptée à toutes les femmes (même très jeunes) et tous les flux
  • Adaptée aux giga flemmardes de la flemme intersidérale
  • Sans aucun danger pour rien ni personne
  • Ai-je besoin de continuer ?
  • Non je ne crois pas

 

Points faibles :

 

  • La vue du sang au rinçage peut déranger certaines
  • Sèche lentement
  • Coûte relativement cher

 

C’est l’heure maintenant de te rendre mon verdict, et te dévoiler quelle solution je préfère. Attention, ça ne veut pas dire pour autant que les autres sont de mauvaises options, simplement, il est normal d’en préférer certaines à d’autres…

 

Et la gagnante est…

 

*roulement de tambour*

 

Podium

 

1 : CULOTTE DE RÈLGES, parce que OUAIS PUTAIN, OUAIIIIIS !!!

2 : CUP, ça reste mon premier amour menstruel et je l’utilise encore parfois

3 : FREE FLOW, parce que ça m’a aidée à mieux comprendre et ressentir mon corps

4 : SERVIETTES LAVABLES, définitivement j’aime pas la sensation, même si c’est le jour et la nuit avec les jetables

 

Et voilà, c’en est fini de cet article interminable mais, je l’espère, instructif pour toi !

Pour la version vidéo, c’est par ici que ça se passe :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.