DIY : mon gel d’aloe vera maison

Hey, coucou toi ! Aujourd’hui, je vais te proposer une recette que j’ai tardé à réaliser moi-même, par faute de temps, de motivation et surtout parce que je pensais que ça serait compliqué. Pourtant, y’a pas plus simple ! Disons que c’est juste un peu fastidieux… Tu l’auras compris dans le titre, je vais te parler du gel d’aloe vera maison !

Pour commencer, comment te dire que le gel d’aloe vera, c’est juste un indispensable de la cosmétique maison ?! Si tu es là depuis le début (euh… depuis le début du blog, pas depuis le début de l’article) (‘fin j’veux dire c’est logique, parce que l’article il est pas commencé depuis longtemps) (avoue ce serait chelou si t’arrivais en cours de route de l’article comme ça, hop, balec des 4 premières phrases, je passe direct au deuxième paragraphe) (non mais après tu fais c’que tu veux, hein, mais c’est chelou quand même) (si, si, c’est chelou…) BREF ! Je disais donc, si tu es là depuis le début (du blog), tu sais que l’aloe vera, c’est un peu comme le bicar : peux pas m’en passer !

gel d'aloe vera maison

Et donc, il me semblait logique, afin de m’inscrire davantage dans cette démarche minimaliste et zéro déchet qui est la mienne, tout en respectant mes convictions profondes – à savoir renouer avec le bio et le naturel, de recourir à la production maison de ce fameux gel végétal très prisé par les adeptes de slow cosmétique. (lol je me suis perdue moi-même avec cette phrase)

Donc si toi aussi, tu veux te lancer dans la grande aventure du gel d’aloe vera maison, il te faut :

  • 1 belle feuille d’aloe vera bio
  • 1 c. à s. d’hydrolat au choix
  • 2 à 3 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse (ou EPP) ou de cosgard

Alors, pour ce qui est de l’aloe vera, soit tu as un plant chez toi et tu peux prélever une des feuilles (prends toujours celles de l’extérieur, qui sont à maturité contrairement à celles du milieu), soit tu l’achètes en magasin bio ou chez ton primeur s’il en a en stock. Personnellement, je préfère la deuxième option parce que les plants d’aloe « domestiques » proviennent le plus souvent de jardineries qui bourrent leurs plantes de pesticides et d’engrais pour les faire pousser plus vite. Du coup, ton plant d’aloe est contaminé et il lui faudra au moins un an pour se débarrasser de toutes ces saloperies. Si ce n’est plus…

Concernant le conservateur, tu as le choix, les deux sont cools. Mais sache que l’EPP est moins efficace contre les germes et les levures, et qu’il ne permet pas de conserver ton produit au-delà d’un mois. Le cosgard est donc plus conseillé si tu souhaites garder ton gel plusieurs mois au réfrigérateur.

L’hydrolat, pour finir, sert ici à diluer un peu le gel et le rendre moins gluant, et lui donne un parfum agréable. Pour ma part, j’ai choisi de l’hydrolat de rose.

gel d'aloe vera maison

Passons maintenant à la pratique ! Tout d’abord, tu vas devoir couper ta feuille à la base et laisser s’écouler la sève, irritante pour la peau et les muqueuses, pendant 10 minutes. Si, comme moi, tu as pris une grosse feuille, tu peux la couper en plusieurs morceaux : ça permet de s’assurer que toute la sève s’est bien écoulée ! (si tu observes bien les photos, tu verras que je ne l’ai pas fait, haha)(mais j’aurais dû, haha) (#faiscequejedismaispascequejefais)

Ensuite, coupe les épines à l’aide d’un couteau bien aiguisé et épluche tes feuilles de la même manière qu’un légume classique. Bon, faut que je te dise ce que personne d’autre ne te dira : C’EST GALÈRE SA MÈRE ! Non parce que sur les photos, c’est cool, c’est joli, ça a l’air super facile… ALORS QU’EN VRAI J’EN FOUTAIS PLEIN PARTOUT ! Imagine la galère pour prendre les photos en même temps, avec les mains glussantes (contraction de gluantes et glissantes), la feuille et le couteau qui se barrent en mode « aller salut les moches, j’me casse », et la pulpe qui colle au doigts… Fastidieux. Mais pour un résultat cool ! Mais chaud quand même. Quoi que toi, t’auras pas les photos à faire, ça joue aussi…

gel d'aloe vera maison

BREF(bis) ! Une fois la chair récupérée, coupe-la grossièrement et dépose-la dans ton blender/mixeur/whatever, ajoute l’hydrolat et mixe le tout. Le gel va être très mousseux mais l’effet va s’estomper rapidement. PAS PANIQUE ! Au pire, une fois que toute la mousse est remontée à la surface, tu peux toujours l’enlever et l’incorporer dans un masque pour ne pas la perdre.

Pour finir, il ne te reste plus qu’à incorporer ton conservateur, de verser le tout dans un pot ou contenant bien propre (stérilisé c’est mieux) et de la garder au frais pendant 4 à 6 mois grand maximum. Bien évidemment, et comme d’habitude, si tu constates un changement radical d’odeur et/ou de couleur = poubelle !

gel d'aloe vera maison

Note : si ça sent l’amande, c’est normal, c’est le cosgard. Et si ton gel vire légèrement au rose, c’est normal aussi, c’est l’oxydation naturelle de la pulpe d’aloe. Si ça devient caca d’oie, c’est déjà plus inquiétant…

Il va aussi être un peu plus liquide qu’un gel du commerce mais si tu te sens, tu peux rajouter un peu de gomme guar pour bien gélifier tout ça… (moi j’avais pas de gomme guar…)(du coup si t’essayes, je veux bien que tu me dises ce que ça donne)(comme ça, si c’est pourri, bah j’le fait pas ! Haha !)

gel d'aloe vera maison

VOILÀ ! Ton gel d’aloe vera maison est terminé, il ne te reste plus qu’à l’utiliser comme bon te semble 🙂

BISOUS !

Comme d’hab, la fifiche à sa maman…

Fiche gel d’aloe

Publicités

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. annmy dit :

    génial ! ! Merci pour cet article !

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Merci ! C’est toujours un plaisir ^^

      J'aime

  2. Morgane Mojo dit :

    J’ai bien ri!!
    Mais ça a l’air trop galère pour moi, je crois que je vais continuer à l’acheter tout fait!

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Hahaha tant mieux alors ^^
      Oui c’est un peu galère mais je pense que c’est plus facile quand on a l’habitude. Après, je peux comprendre que ça puisse décourager… (je le suis moi-même lol)

      J'aime

  3. Blandine dit :

    Bonjour, justement ça fait un moment que je cherchais comment faire! Petite question (peut être bête mais je débute en slow cosmétique ^^’) peut-on utiliser de l’huile de germe de blé comme conservateur?
    En tout cas j’aime beaucoup votre blog, je suis tombée dessus en cherchant un soin pour mettre sur mon 1er tatouage 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Bonsoir ! On peut se tutoyer, c’est moins formel 😉 Merci beaucoup pour tes gentils mots, ça me fait très plaisir ! Je suis contente que tu trouves ton bonheur ici 🙂
      Pour répondre à ta question, l’huile de germe de blé sera inefficace dans ton gel d’aloe car c’est un corps huileux, qui ne se mélangera donc pas (ou très peu) à ton gel, qui est aqueux. Il vaut donc mieux prendre un conservateur soluble dans l’eau comme l’EPP ou le cosgard 🙂 en revanche, l’huile de germe de blé est parfaite pour conserver des mélanges à base d’huiles ou de beurres végétaux par exemple ! Et ne t’inquiètes pas, il n’y a pas de questions bêtes !

      J'aime

      1. Blandine dit :

        Merci pour toutes ces précisions! j’ai bien fait d’attendre un peu avant de me lancer ^^

        Aimé par 1 personne

      2. Bicar & co dit :

        Avec plaisir ! Si tu as d’autres questions, n’hésite pas 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s