Déculpabilisation : je ne suis pas (vraiment) écolo

Hey coucou, toi ! Aujourd’hui, je te retrouve pour un article que j’avais envie d’écrire depuis longtemps, sans trop trouver le temps, sans trop savoir comment tourner les choses… Mais cette fois, c’est décidé, je me lance : il est temps de parler déculpabilisation ! (P.S. d’avance : les photos n’ont pas forcément quelque chose à voir avec le texte, c’est juste que j’aime pas les livres où y’a pas d’images…) 

Le déclic, je l’ai eu en vacances… Parce que cette année encore, on a acheté des petits gâteaux sur-emballés pour goûter sur la plage (bien évidemment, on a jeté tout dans une poubelle, pas dans la nature…). On a craqué pour une glace à l’eau pleine de colorants et de sucre inverti pour nous rafraîchir après une randonnée au soleil. Et on a gaspillé de la nourriture (une salade et un bout de concombre oubliés en début de séjour). Sur le coup, ça m’a vraiment fait mal au cœur. Je m’en suis profondément voulu et j’ai engueulé mon chéri pour le paquet de chips qu’il avait acheté pour le trajet du retour.

Et puis j’ai pris du recul. Je me suis dit que finalement, c’était pas si grave. Ça n’est pas toujours simple d’être une parfaite écolo, d’acheter toujours du bio, de trouver du vrac, de devoir tout le temps lire les étiquettes. La démarche dans laquelle j’ai embarqué ma famille n’est pas un chemin facile et je réalise parfois que je me mets trop la pression. A tel point que je stresse à la vue du premier bout de plastique venu ou d’un bout de papier jeté alors qu’il n’a pas été (ré)utilisé. Et ça, bah c’est pas bien. Parce que je me fais du mal, d’abord, que je stresse mon entourage, et parce que ça ne va certainement pas m’aider dans mon cheminement.

anti mouches maison

A force d’être trop exigeante avec moi-même (et avec les autres), je risque en effet de me décourager, de baisser les bras et de retomber dans mes anciennes mauvaises habitudes. Alors bien sûr, il y a certaines choses sur lesquelles je ne reviendrai jamais, comme acheter du bon et du frais, plutôt que du préparé. Je ne pourrais pas non plus abandonner mon précieux tawashi pour retrouver une éponge puante. Et je ne remplacerais pour rien au monde mes huiles végétales qui font des miracles sur ma peau et mes cheveux. Mais parfois, les bidons de lessive avec le parfum de mon enfance me font de l’œil. Les bonbons à l’huile de palme crient mon nom et le côté pratique des produits emballés individuellement me manque. Et c’est normal.

Bah oui, c’est toute une vie de consommation que je suis en train de déconstruire depuis quelques années seulement. Ce sont des habitudes bien ancrées que j’essaye de déloger pour ne pas les transmettre à ma fille. Et c’est parfois très dur de respecter les nouvelles règles que je me suis fixées. Parce qu’on vit dans une société qui nous pousse à consommer, à prendre, à jeter, à gaspiller, et à acheter toujours plus. Sur internet, à la télé, dans la rue, tout est fait et pensé pour nous entraîner dans ce tourbillon de surconsommation. Alors des fois, on craque. Parce que les Chamonix et les M&M’s, c’est super bon (au goût, hein… pas pour la santé, lolilol) et parce que pour une fois, la pâte feuilletée, on a oublié d’en préparer d’avance et qu’on n’a pas franchement envie de se la faire après une journée bien chargée.

Faire une entorse au règlement, c’est pas si grave du moment que ça ne redevient pas une habitude. Tu peux avoir le coup de foudre pour une robe issue de la fast fashion. Tu peux savourer un menu fast food en reléchant le petit pot de sauce jusqu’à la dernière goutte. Tu peux acheter une nouvelle bouteille de liquide vaisselle alors que tu carbures au cake vaisselle depuis des mois (quoi ? comment ça je parle de moi ? non non non… tu rêves !)(hum)(j’avais plus de SCI… ça va… on fait ce qu’on peut). Tu as le droit de faire toutes ces choses sans te culpabiliser outre mesure ! Le principal étant que ces « craquages » restent occasionnels. En fait, ça fonctionne un peu comme les régimes : si tu ne t’autorises pas de repas « joker », bah tu finis par t’avaler le pot de pâte à tartiner (bio et sans huile de palme, quand même, y’a un minimum haha) à la petite cuillère !

En ne te fustigeant pas à la moindre incartade, tu verras que ces « erreurs » vont diminuer progressivement, sans même que tu t’en rendes compte. Parce que tu auras été(e) indulgent(e) envers toi-même, que tu auras su te donner le temps de faire les choses bien, à ton rythme ! Quand je me suis lancée dans le naturel, je suis tombée dans un piège inévitable si tu n’es pas prévenu(e) : vouloir tout faire en même temps, aller plus vite, changer radicalement. Sauf que ça ne fonctionne pas comme ça… Certaines (mauvaises) habitudes sont tellement ancrées en toi que tu vas juste réussir à te noyer dans les huiles végétales et laisser tomber en pensant que « le naturel, c’est trop contraignant, trop compliqué ». Une transition réussie est une transition qui se fait en douceur, sans stress et sans objectifs imposés. Tu voulais savoir faire tous tes produits cosmétiques avant l’été et tu n’as pas réussi ? Eh bien tant pis, tu as toute la vie pour y parvenir ! Comme dirait la tortue, rien ne sert de courir, il faut partir à point ! N’oublie pas, il n’y a pas de petit progrès…

SOS boutons

Alors si toi aussi, parfois, tu t’en veux d’avoir fait les boutiques pas éthiques, d’avoir caché une tablette de crunch ou un paquet de Pringles entre deux salades bio, ou de ne pas pouvoir te séparer de ton après-shampoing « cheveux soyeux », prends une grande inspiration et penses plutôt à tout ce que tu as déjà accompli de bien pendant ta transition vers le naturel, que tu te sois lancé(e) il y a 3 jours ou 3 ans ! Aller, pour donner l’exemple, je commence…

  • Après avoir troqué tous mes produits chimiques contre des labels écologiques, je fais désormais tous mes produits ménagers (alors qu’en janvier, ça n’était pas encore le cas)
  • Je n’utilise plus aucun produit cosmétique du commerce (du genre crèmes, shampoings, après shampoings, gommages, baumes, etc.), même bio, mis à part les savons SAF.
  • Je n’ai plus la télé. Et ça, ça fait des sacrées économies en termes de temps et d’argent ! (et plus personne ne « lave » mon cerveau sans ma permission !)
  • Je sais faire le pain à hamburgers, le pain de mie, la pâte à pizza, la pâte feuilletée et la pâte brisée (prochaine étape, les croissants et pains au chocolat, les baguettes et le pain pain)
  • Je privilégie les produits français et locaux, le plus possible bio (fruits et légumes, viande, matières premières pour mes tambouilles)
  • Je sais lire les étiquettes des produits alimentaires, cosmétiques et ménagers pour ne plus jamais acheter quelque chose de mauvais pour la santé ou l’environnement.
  • J’essaye au maximum de trouver un maximum de produits en vrac (merci Biocoop et Day by Day de vous être installés à côté de chez moi !)
  • Je n’achète plus jamais de plats préparés, même pas genre un taboulé ou une pasta box (à l’exception près des pizzas. Les pizzas c’est pire qu’une drogue dure. Mais j’y travaille)
  • Je n’achète plus de vêtements et si ça m’arrive, je donne un équivalent (genre j’achète une nouvelle chemise, j’en donne une vieille, idem pour les accessoires, les chaussures, etc.)
  • Je récupère tout ce que je trouve, je fabrique, je transforme, j’optimise au lieu d’acheter du neuf… et si je n’en fais rien, je donne
  • Je ne vais plus systématiquement chez le médecin dès que mon nez coule et je me soigne aux huiles essentielles (bien sûr, si ça dure, je consulte quand même hein…)
  • J’ai fait un énorme travail sur moi pour me détacher des choses matérielles et me concentrer sur l’essentiel : la vie (d’ailleurs je suis en train de lire Le pouvoir du moment présent, d’Eckhart Tolle, je te le conseille 🙂 )
  • J’ai fait 2 Minsgames (que tu peux retrouver ici et ) et du coup, les Restau du Coeur de ma ville nous appellent les « Pères Noël » mon amoureux et moi
  • J’AI FAIT POUSSER UN AVOCATIER ET UN MANGUIER PUTAIN ! (putain c’est pas la variété hein, c’est une exclamation de joie…)

J’en oublie sûrement mais en moins de 4 ans, c’est déjà pas mal ! Alors le paquet de caramels mous et les petits gâteaux pour la plage, j’vais t’dire… on s’en balec ! (enfin on va quand même essayer de ne pas le faire l’année prochaine, c’est promis)

Et toi, c’est quoi tes exploits bio/écolo/naturels/zéro déchet/minimalistes ? 🙂

Publicités

33 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Coucou super article qui me motive encore plus.
    Je suis dans les débuts d’une vie plus saine et j’aime trop la nature et mes enfants pour ne pas remuer mon popotin !
    J’ai un avantage sur beaucoup c’est d être malade et de ne plus pouvoir et pas pouvoir manger comme je veux. (Crohn… Spondylarthrite) .
    Par contre je suis à la campagne avec une petite ville à côté qui te permet de manger que le « bio » d un supermarché qui essaie de se donner bonne conscience même s il leurre ses clients. Par contre je fais ma lessive,ptdr vaisselle, shampoing,gel douche (0h les ados 😖)…. Je fais un maximum avec mon tout petit budget dans ce monde qui me fait sérieusement​peur pour l avenir ! Et ….Y a pleins de trucs hein…. Surtout avec 2 ados sur-consommateurs. Mais je ne baisserais pas les bras !!!! Sauf pour ramasser les ordures étalées​ dans la nature.
    Bisous 😘😍

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Oh que j’aime ta conclusion !! 😍
      Eh bien je te dis un grand bravo pour tout ce que tu fais, ce que tu mets en place et aussi tout ce que tu comptes faire ! C’est vrai que j’ai la « chance » de vivre en ville, avec du « vrai » bio à proximité mais je n’ai pas le bon air de la campagne… chacun fait bien comme il peut avec ce qu’il a mais le principal c’est qu’on fasse tous un petit quelque chose 🙂
      Je te souhaite une bonne continuation dans le naturel et bon courage avec tes ados hihi ^^
      Gros bisous 😘

      J'aime

  2. aboutdream dit :

    Coucou,
    Article très intéressant. Personnellement j’y vais à pas de fourmis et je n’arrive pas vraiment à avancer en ce qui concerne l’alimentation car je suis seule et que je n’aime pas particulièrement faire à manger. J’ai troqué tous mes Tupperware en plastique pour du verre et j’ai fait un énorme tri que j’ai donné à une recyclerie.
    J’apprends de chacun de tes articles et je sais que si je veux changer une habitude je viendrai par ici.
    Merci encore de partager tout ça!
    Alice

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Coucou Alice !
      Oh je suis touchée, merci beaucoup pour ton retour 😘
      C’est pas grave d’y aller à pas de fourmis, du moment que tu y vas 😉
      C’est déjà énorme de prendre conscience des changements à faire et de se lancer !
      Pour l’alimentation, je crois que c’est compliqué pour beaucoup : ici, on est 3 et on a souvent la flemme… les plats préparés, c’est bien pratique mais on s’habitue, on s’oblige et au final on s’organise différemment sans même s’en rendre compte ! Tu peux par exemple préparer plusieurs repas d’avance et les congeler dans tes belles boites en verre 🙂 comme ça, tu ne cuisines qu’une seule fois pour la semaine ! Je fonctionnais comme ça quand je faisais les petits pots de ma fille. C’était une vraie corvée mais une fois que toutes les purées et les compotes étaient finies, j’en avais pour un bon moment et au final je gagnais du temps et de l’argent…
      En tout cas, si tu as des questions, besoins de conseils, n’hésite pas, je ferai de mon mieux pour y répondre 🙂

      J'aime

  3. annmy dit :

    Merci pour cet article, c’est vrai qu’il faut y aller petit à petit, sinon on se décourage vite mais je trouve que tu es déjà bien avancée… moi je n’ai plus de tupp en plastique, pas de serviette en papier, j’emmène mon torchon avec moi le midi pour manger au boulot et mon tupp en verre. Je ramène les restes à la maison pour le chien. Je fais mon ménage aux produits naturels : vinage, bicarbonate, HE… je fais mon jardin… j’utilise des serviettes périodiques réutilisables… enfin, j’avance quoi..

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Rhaaan mais oui j’ai oublié les serviettes en tissu, la cup et tout ! Haha, comme quoi on en fait plus qu’on ne croit ^^
      Et quelle chanceuse tu es de pouvoir faire ton jardin, j’en rêve 🙂 c’est vraiment génial de pouvoir maîtriser ainsi toute une partie de ton alimentation et c’est sans doute un des gestes les plus importants !
      Continue d’avancer pas à pas, un jour tu seras bien plus loin que tu ne l’imaginais au début 😉

      J'aime

  4. Carnet Green dit :

    Mais merci quoi ! Super article. J’approuve à 1000% !
    Gros bisous 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Merciii ma poulette ! 😘😘😘

      J'aime

  5. Lemon: Je suis absolument d’accord pour dire que quand c’est occasionnel et pas une habitude, il faut savoir se laisser une chance! Je pense qu’on vit dans une société où on se fait donner l’impression qu’on en fait jamais assez. Si on devient végétarien, on se fait dire qu’on est hypocrite de ne pas être vegan. Si on achète certains produits écolos et d’autres non, on se fait dire qu’on est hypocrite et qu’on devrait tout acheter bio,etc. Beaucoup ne se rendent pas compte que la transition n’est pas aussi facile pour l’un que pour l’autre, et parfois il y a des enjeux qui varient: les moyens financiers, si on est seul ou on a une famille, etc. Je pense que ton article est génial, pour rappeller aux gens que faire un effort est important, mais il faut savoir respirer et penser qu’on est pas parfait et on a le droit de se laisser aller parfois. Merci! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Exactement ! Il y a trop de paramètres différents selon les personnes, tout le monde ne réagit pas pareil, ne pense pas pareil, certaines choses ont de l’importance pour les uns et pas pour les autres, etc. On oublie trop souvent qu’il faut d’abord s’écouter soi et avancer en fonction de ses propres envies, ses capacités, ses contraintes…
      Merci beaucoup à toi pour ton retour, il me va droit au coeur ! 😘

      Aimé par 1 personne

      1. C’est agréable de discuter avec quelqu’un d’ouvert d’esprit! 🙂 merci à toi!

        Aimé par 1 personne

      2. Bicar & co dit :

        Oh mais je t’en prie 🙂 j’ai eu la chance de grandir dans une famille très ouverte d’esprit et très tolérante… ça aide !
        Au plaisir de discuter à nouveau et de refaire le monde ^^

        Aimé par 1 personne

  6. Franchement bravo! Je ne suis pas prête à en faire autant…

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      C’est justement ça qui est bien : tu ne te sens peut-être pas prête maintenant, mais tu as tout ton temps pour y parvenir et sûrement faire encore plus que prévu ! 😉

      Aimé par 1 personne

  7. Synapsepurple dit :

    J’habite à la campagne et je trouve que c’est plus facile .. jardin, déchets, tri, compost … recyclage…Emmaus, contenant en verre.. Tout ça est adopté depuis un bon moment… l’étape suivante pour moi a été les produits d’entretien, le savon que je fabrique…j’utilise bcp le vinaigre blanc .. je n’achète plus de « sopalin »…des vieux chiffons… des vieux draps coupes en’p’tits bouts font l’affaires, et les papiers coupés en 4 pour servir de bloc notes recto verso
    Je fais mon pain au levain  » silvouplé »
    ..j’achète ma farine en magasin bio d’un meunier qui travaille à 50 km de chez nous .. moi aussi pâte brisée, feuilletée, pizza n’ont plus de secret pour moi .. je cuisine et pâtisse régulièrement .. il est rare que je jette et gaspille ( et ca depuis des années) … je transforme…
    mais je suis comme tout le monde ..pas facile de chasser les habitudes de consommation…
    maintenant par contre quand je vais dans un magasin et que qq chose me fait envie je me pose toujours cette question .. » est-ce que je serais plus heureuse si je l’achète  » et les trois quarts du temps je le repose … cependant il reste un quart 🤣🤣🤣… à suivre

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Tu me fais rêver avec ton jardin, ta farine bio et ton compost haha c’est vrai qu’en appartement, il y a certaines choses qui nous bloquent mais du coup, on peut mettre en place d’autres habitudes qu’on pourra poursuivre le jour où on pourra déménager à la campagne ^^
      C’est super en tout cas tout ce que tu fais ! J’aimerais beaucoup goûter ton pain 😉 et ta technique est super bonne pour ne pas craquer ! Je vais essayer de l’appliquer la prochaine fois que je lorgne sur un paquet de gâteaux !

      J'aime

  8. Roanne dit :

    Pour ma part, je suis en pleine transition… alors merci pour cet article décomplexant, ça fait un bien fou !
    C’es clair qu’il ne faut pas non plus tomber dans un mode de vie trop extrémiste si on veut conserver un peu de marge de manœuvre et rester zen.
    Quand je vois le chemin que j’ai parcouru en à peine plus d’un an, j’ai plutôt de quoi être fière, maintenant il faut que je poursuive à petits pas.
    Je suis dépitée par contre par l’absence de prise de conscience de certains membres de mon entourage familial, heureusement qu’ils habitent loin, ça m’évite d’avoir à me prendre la tête avec eux. Chacun ses choix de vie, mais je ne veux pas laisser les-leurs influencer les miens.

    Aimé par 1 personne

    1. Roanne dit :

      (oups, désolée pour les coquilles pas vues pas corrigées !)

      Aimé par 1 personne

      1. Bicar & co dit :

        Pas de souci 😉

        J'aime

    2. Bicar & co dit :

      Un an déjà ! C’est super 😀 et je confirme, tu as de quoi être fière, ne serait-ce que d’avoir su prendre conscience des choses et amorcer un changement. Dans ce genre de démarche, il faut voir le verre à moitié plein et si mon article a pu t’aider, c’est tant mieux ^^
      Quant à ceux qui s’opposent à tes choix de vie, si je peux te donner un conseil, ne te braque surtout pas : c’est comme les enfants, plus tu vas leur dire de faire un truc, plus ils vont s’y opposer. En revanche, si tu les laisses dire et que tu continues dans ton coin tranquillou pillou, ils vont pouvoir constater les résultats d’eux-mêmes et te rejoindre petit à petit (ça m’a fait ça avec certaines personnes réfractaires, au bout d’un moment ils m’ont demandé comment je faisais pour avoir de si beaux cheveux, pour avoir éliminé mes boutons, etc. et là, BAM tu sors tes tambouilles, haha !) le tout, c’est de ne pas les brusquer et surtout de ne pas polluer ton esprit avec leur négativité 🙂

      J'aime

      1. Roanne dit :

        C’est exactement ça, il faut éviter toutes les sources de pollution, y compris familiales. 😉
        Merci pour ta réponse. 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Bicar & co dit :

        Avec plaisir ! ^^

        J'aime

  9. MalNo dit :

    Je suis entièrement d’accord avec toi. Moi aussi je ressens ce sentiment de malaise lorsque mes enfants qui sont parents maintenant ne mangent pas forcément les meilleures choses. D’abord parce qu’elles ont un prix et puis ils ne sont encore aussi engagés que moi. Et pourtant je devrais être fière car mes 3 enfants se sont mis à cultiver leurs légumes à mon plus grand bonheur et en sont enchantés. Les petits enfants sont ravis d’y participer.
    Les filles suivent de plus en plus t’es recettes de cosmétiques et même mon gendre (pas ecolo du tout à la base) a adopté ton déodorant.
    Ça change autour de moi mais il n’en demeure pas moins qu’il m’est difficile de voir les petits manger des chips et ça me stresse. Je déteste devoir mettre les gâteaux apéro sur la table mais suis parfois obligée de le faire.
    Je vais donc suivre tes précieux conseils.
    Merci !!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Oh merci à toi pour ton gentil message ! Je suis contente si mes recettes plaisent aussi à tes enfants ^^ et oui, tu vois… les choses changent petit à petit, le tout est de les laisser avancer à leur rythme, c’est déjà super qu’ils cultivent leurs propres légumes et qu’ils commencent à adopter certains gestes plus sains. Et puis de temps en temps, tu peux mettre sur la table des gâteaux apéro faits maison… une bonne pâte feuilletée pur beurre, un peu de garniture et hop, tu as des mini pizzas, des carrés à l’emmental, des gressins aux herbes de provence, etc. 😉

      J'aime

  10. Maëlys dit :

    Hello ! Super article merci !
    C’est exactement ce que je me dis 😊
    J’ai 16 ans, je vis encore chez mes parents et par moment ça me frustre la façon dont ma mère consomme. Mon père est écolo donc ça va mais ma mère surconsomme sans cesse. On a une réserve d’un placard complet contenant au moins 10 gels douches, 10 shampoings/masques…etc. Ça me frustre de voir ça! Je trouve ça complètement inutile mais elle me dit qu’elle aime bien… J’arrive pas trop à comprendre…
    Bref, tout ça pour dire qu’en étant adolescent c’est juste pas possible d’être 0 déchet. On peut faire des gestes (essayer de faire ses propres cosmétiques, prendre des cotons lavables, limiter sa consomation…etc). Mais par exemple, lorsque vos amies vous font des cadeaux pour votre anniversaire (produits de beauté bourrés de produits chimiques, emballages…etc) vous ne pouvez pas refuser.
    On essaye de faire des gestes chaque jour, selon notre échelle, ville, âge…etc.
    Bonne soirée 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Coucou Maëlys 🙂
      Tout à fait ! Il y a trop de paramètres propres à chacun pour que chaque parcours soit le même ! Le principal, c’est que tu sois consciente de certaines choses et que tu aies la volonté de changer les choses… comme j’ai conseillé à d’autres, essaye de laisser couler un maximum, ne pollue pas ton esprit avec les « erreurs » des autres… ça risque de te faire plus de mal que de bien. Pour ta maman, tu peux essayer de lui offrir un bon savon saponifié à froid (ceux de la Savonnerie Bourbonnaise par exemple sont très bien), ils laissent la peau ultra douce et étant une ancienne accro au gel douche, je peux te dire que ça ne me manque pas du tout ^^ peut-être qu’elle ne l’utilisera pas au début, ou juste de temps en temps et puis à force de le voir traîner, elle va sauter le pas et commencer à voir les choses différemment… quant à tes copines, tu peux aussi amener le sujet l’air de rien, sans vouloir imposer tes choix mais juste au détour d’une conversation, histoire de « planter une petite graine » dans leur esprit. Leur montrer les cosmétiques que tu réalises, leur dire « olala, j’ai de super bons résultats avec telle recette », etc. Et si elles continuent à t’offrir des choses dont tu ne te serviras pas, tu peux toujours les offrir à d’autres en retour, en faire don à des associations etc.
      En tout cas, je suis fière et heureuse de voir de jeunes personnes comme toi se lancer si tôt dans ce mode de vie écolo, ça donne encore plus espoir en l’avenir ! Continue ton chemin tranquillement et sereinement 🙂

      J'aime

  11. Déborah dit :

    Merci pour cet article! Alors je m’étais lancée il y a 2 -3 ans dans les produits ménagers fait maison et les huiles essentielles pour finalement laisser tomber les produits ménagers fait maison. J avais gardé uniquement l utilisation des HE pour les differents maux ou pour me diffuseur… j ai repris il y a quelques mois les produits fait maison en tombant sur ton blog en fait! Du coup chez moi il ne reste plus aucun produit ménager du commerce! Tout est fait maison. J ai également vidé ma salle de bain après ça! Shampooing solide car ma fille de 9 ans et mon mari ne conçoivent pas de se laver avec des poudres (lol) et un savon d Alep pour le corps. Il n y a plus aucun produit cosmétique chez moi!
    J ai commencé à me tourner vers l alimentaire. J essaie de changer les farines et sucres raffinés qu on a l habitude d utiliser!
    Je ne suis à la base pas quelqu un qui achète du préparé car les compo me choquent mais j avoue encore acheter des compotes à sucer et les biscuits… pour l école des enfants. Depuis peu j ai abandonné les briques de lait du commerce et je fais mon lait végétal maison! J ai fait mes purées d amandes et de noisettes maison cette semaine un jeu d enfants et c est tellement plus économique! J ai encore tant à faire mais j y vais par étapes. J ai commandé cet aprem des dosette pour ma nespresso rechargeables car le nombre de capsules qui volent à la poubelle ça me désole! J aimerais par la suite dans cette belle lancée… acheter un compost par exemple. Il y a tant à faire… mais le principal est que j ai pris conscience que ce monde a un problème et que j essaie … moi petite citoyenne… de changer. Si tout le monde faisait un petit pas dans ce sens je pense que notre belle planète s en porterait mieux!

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Mais tu fais déjà tellement de choses ! C’est super top ! 😀
      Oui, comme je dis, le principal c’est d’y aller par étapes, de prendre conscience des enjeux et d’essayer de changer les choses à son propre niveau. Et je dois dire que tout ce que tu fais est déjà impressionnant 🙂
      C’est en faisant ce genre de « petites » actions que tu vas rayonner sur ton entourage et peut-être influencer certaines personnes, qui en influenceront d’autres, etc. Et un jour, on y arrivera ! :*

      J'aime

  12. Personne n’est parfait ! Merci pour cet article sincère ! Je prépare un article du genre … Je viens de finir mes études à l’étranger et malgré une salle de bain au top sans produits cracras j’ai encore beaucoup de boulot à faire surtout dans la cuisine ! Bravo pour tout ce que tu fais, et puis on dit bien que l’exception fait la règle ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Merci beaucoup ! Ne t’inquiètes pas, j’ai aussi pas mal de progrès à faire dans la cuisine 🙂 le principal est d’y aller doucement mais sûrement !

      Aimé par 1 personne

  13. nanou dit :

    Super article!!!
    Moi je voudrais rajouter que cette démarche vers le bio je ne l’aurai jamais amorcé sans toi!!! Ta rencontre a été déterminante; tu m’a fais prendre conscience que c’est à moi d’agir pour mon bien être, ma santé et pour l’environnement. Oui la démarche doit se faire à notre propre rythme mais avoir un modèle, que dis-je une étoile qui nous guide (j’en fais trop là?) c’est aussi important car cela nous conforte dans notre choix et on se dit que si toi tu as pu y arriver, nous aussi on le peut
    Alors encore merci merci pour tout ce que tu nous transmets!
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Hahaha oui tu en fais trop ma Nanou 😉 mais je prends lol
      Je suis contente si je peux influencer dans le bon sens, ça veut dire que ma mission est remplie !
      Merci à toi de ne pas m’avoir prise pour une folle, je continuerai à te transmettre mon virus aussi longtemps que tu en auras besoin ^^
      Gros bisous 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s