Savon saponifié à froid lait d’Avoine et Miel

Ça y est, la cure est (largement) terminée : je peux donc ENFIN te parler de mon PREMIER savon saponifié à froid ! HAAAAAA ! Ouais, je suis comme une dingue parce que, attends, faire son savon soi-même, c’est quand même un truc de ouf ! Et si moi je peux le faire, toi aussi, tu peux te lancer…

Pour ce premier savon SAF (ou saponifié à froid), je dois dire que je ne me suis pas simplifié la tâche… bah oui, je suis comme ça : dès fois, mon cerveau déconne et semble se dire « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?! ». Je me suis donc lancée dans la réalisation d’un savon… au lait !

Dis comme ça, ça n’a pas l’air bien difficile… Mais tu te trompes ! Tu commets une grave erreur ! Tu te fourres le doigt dans l’œil jusqu’au coude ! (cette expression est dégueulasse) Eh oui mon ami(e) ! Parce qu’un savon, ça se fait traditionnellement avec 3 ingrédients : de l’eau, de l’huile et de la soude. En choisissant du lait (pour remplacer l’eau), je me suis donc ajouté une difficulté supplémentaire. Pourquoi donc, te demandes-tu encore… Eh bien parce que la soude, lorsqu’on la mélange avec un liquide, a tendance à chauffer. Genre beaucoup. Alors quand c’est de l’eau, ça va… ça fait de l’eau bouillue mais ça n’altère en rien sa qualité (oui, je sais qu’on dit pas de l’eau bouillue mais je trouve ça plus rigolo). Le lait, en revanche, faut surtout pas le faire cuire ! Sinon ça flingue un peu ses propriétés. Et ça transforme son sucre en caramel. Et c’est pas top.

Foilà, foilà…

Fort heureusement, j’ai pu bénéficier des précieux conseils de deux savonneuses expertes, et j’en profite pour leur dire un GRAND merci : Brin de Mélisse, Bioté Naturelle, si vous passez par là *MOUAH* (c’était un bisou).

Bref. Après cette intro un peu beaucoup longue mais indispensable, passons à la pratique ! Attention, ça va être long. On plaisante pas avec le savon.

savon SAF maison

Si toi aussi, tu veux réaliser un savon maison en mode expert alors que t’es plutôt du genre noob, il te faut :

  • 500g d’huile d’olive
  • 300g de beurre de karité (moi j’ai fait 250g de karité et 50g de beurre de mangue… parce que je voulais finir mon pot… )
  • 200g d’huile de coco
  • 338g de lait (remplace par de l’eau si tu veux moins galérer que moi)
  • 131,5g de soude caustique en cristaux (rayon droguerie chez E.Leclerc)
  • 24g de miel

(Merci Brin de Mélisse de m’avoir aidée avec les proportions ❤ )

savon SAF maison

Pour doser les quantités, je me suis servie du calculateur juste ici. Il te suffit de rentrer les quantités d’huiles et beurres, et ça te calcule tout seul la bonne quantité de soude et d’eau pour que ton savon soit nickel. Pour plus de sécurité, n’hésites pas à recalculer les quantités ci-dessus !

Tu auras aussi IMPERATIVEMENT besoin de :

  • Lunettes de protection
  • Gants en latex
  • 1 blouse ou un vêtement en coton avec des manches longues
  • 1 balance de précision (au 10ème de gramme près)
  • 1 spatule en bois
  • 1 récipient en verre qui ne craint pas la chaleur
  • 1 grand bocal/saladier/contenant
  • 1 mixeur plongeant (qu’il ne faudra plus jamais utiliser pour faire ta soupe !)
  • 1 moule en silicone de la forme que tu veux

Voilà pour le matos.

savon SAF maison

Commence par peser ton lait et mets-le au congélateur jusqu’à ce qu’il ait la consistance d’un granité : cela lui évitera de trop souffrir de sa rencontre avec la soude (merci Bioté Naturelle pour l’astuce !) Pèse ensuite ton beurre de karité avant de le faire fondre à feu très doux ou au bain marie (attention à ne pas trop faire chauffer ton karité, au-delà de 70°, il perd la plupart de ses propriétés). En attendant qu’il fonde, pèse les huiles et verse-les dans ton grand contenant. Ajoute le beurre fondu et réserve.

savon SAF maison

A ce moment-là, enfile ta plus belle tenue de chimiste et pèse ta soude. Ouvre grand les fenêtres, sors ton lait du congélateur et verse très précautionneusement la soude dedans. WARNING : ne fais jamais, au grand JAMAIS le contraire ! Sinon, tu t’exposes à une réaction chimique plus qu’indésirable. Toujours verser la soude DANS LE LIQUIDE et pas l’inverse. OK ? OK.

Touille avec la spatule en bois jusqu’à ce que tout soit bien fondu, puis laisse le mélange refroidir un peu. Ah oui, et ne reste pas trop au dessus, pour ne pas respirer les vapeurs qui vont se dégager lors de la réaction. (Et éloigne les enfants, le ou la chérie, le chien, le chat, la grand-mère, tout le monde.)

savon SAF maison

Toujours en tenue de Walter White, verse délicatement ton mélange soude/lait dans le bocal d’huiles et mixe le tout avec ton mixeur plongeant jusqu’à obtenir une trace : quand tu retires le mixeur, la pâte doit le napper et laisser une trace en surface, un peu comme en cuisine quand tu fais une crème anglaise par exemple. (Sorry, j’ai pas pu prendre de photo… pour tout te dire, j’ai été prise par le temps et j’ai dû zapper cette étape. Mais PROMIS, je te montrerai tout du prochain savon !)

Au moment de la trace, tu peux faire tes ajouts : dans le cas présent, le miel. Mélange de nouveau et verse ta pâte à savon dans ton ou tes moules. Pour le côté ruche, j’ai copié sur les copines et j’ai simplement posé un morceau de papier bulles sur le dessus de mon moule… Mais chut !

savon SAF maison

Laisse reposer 24h et démoule tes savons. Ils sont encore mous, c’est normal (moi j’ai flippé mais faut pas le dire). Il faut maintenant que tu les laisses faire leur « cure » de 4 à 6 semaines minimum. Dispose-les sur une grille un peu surélevée de manière à ce que l’air circule bien tout autour et sois patient(e). Moi j’ai foiré, je les avais bien posés sur une grille mais sous un torchon, pour pas qu’ils prennent la poussière. ERREUR ! Sont restés mous. Suis deg. Enfin, bref ! Sache que plus longtemps tu laisseras un savon sécher, meilleur il sera. Donc si tu veux en offrir à Noël, il faut que tu les fasses avant-hier 🙂

De mon côté, j’ai voulu faire ces savons pour ma maman, qui voulait quelque chose de toudoudou pour nettoyer son visage. Et apparemment, elle adore ! (sauf si elle a dit ça pour me faire plaisir… O_O ) Malgré le couac du torchon, ces savons sont donc une réussite et j’en suis pas peu fière : ils moussent bien mais pas trop, ils se rincent facilement, ils laissent la peau douce et hydratée. Le top ! Seul bémol, l’odeur… ils sentent un peu l’huile d’olive sucrée. Mais on s’y fait, et, pour une première, c’est quand même pas mal. (Oui, tu as bien lu, je m’auto-congratule. Et non, ceci n’est pas un gros mot.)

savon SAF maison

Si tu veux plus de détails et d’informations sur le processus de saponification à froid, je t’invite à lire les articles super bien faits des copines, ici et  : ça m’a été d’une grande aide et je saurais pas faire mieux alors autant te renvoyer directement vers elles. Quant à moi, j’espère ne pas t’avoir perdu(e) en cours de route et je te dis à bientôt !

Publicités

7 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Toujours en tenue de Walter White ahah. Super article, je crois que tu m’as convaincue, j’hésitais à m’y mettre mais je pense que c’est pour bientôt. Merci pour tes petites astuces et conseils pour éviter les fautes de débutants 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Hihi merci ! Et avec plaisir 🙂
      J’ai longtemps hésité aussi, parce que bon, la soude c’est quand même assez délicat à manipuler, mais au final, c’est pas si compliqué que ça et tellement gratifiant 😀

      Aimé par 1 personne

  2. Chloé dit :

    Ahhh chooueeeette, du savooon ! Je vais bientôt me lancer aussi 🙂 D’ailleurs j’ai une petite question : j’ai commandé un moule en silicone de 1.2L ; est-ce que les quantités que tu prépares avant la saponification restent les mêmes dans le produit fini ou bien est-ce que ça gonfle ou quoi ? J’ai peur d’en faire trop ! Hu…

    J'aime

    1. Bicar & co dit :

      Normalement, le calculateur te donne la quantité de produit fini, j’ai dû me retrouver avec un savon d’1kg400 environ (soit un cake « classique » + 3 mini cakes). Ça ne gonfle pas, ça va même avoir tendance à se résorber un petit peu (l’évaporation, tout ça ^^)
      Et le savon, tu ne peux pas en faire trop, sachant que ça se garde hyper bien. Le seul truc c’est d’avoir plusieurs moules à dispo si jamais ça déborde. Perso, j’ai pris des moules de cuisine en silicone 🙂

      J'aime

      1. Chloé dit :

        Oui, je vais prévoir des petits moules en plus au cas où 🙂 Merci !

        J'aime

  3. Super article pour des supers savons 😉.
    Vivement les prochains maintenant !

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Hihihi merci ^^ oh oui, y’en aura plein d’autres !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s