Les huiles essentielles : dangereuses bienfaitrices

Si tu me connais un peu, tu dois savoir que j’utilise beaucoup d’ingrédients naturels pour réaliser mes recettes. Parmi eux, il y a les huiles essentielles. Fabuleuses mais potentiellement dangereuses si on ne les utilise pas bien, il m’a semblé important de te faire un petit récap’ sur le sujet !

Comme toi, je me sens parfois perdue au milieu de toutes les informations concernant les huiles essentielles, ou HE pour les intimes. Sauf que voilà, quand on se lance dans les tambouilles maison, arrive un moment où il faut bien s’y mettre pour éviter de faire des bêtises : bien qu’elles soient naturelles, les HE sont en effet des produits très actifs et peuvent causer de gros dégâts en cas de surdosage ou de mauvais usage. Pour t’aider à t’y retrouver, voici donc quelques points importants à retenir si tu veux commencer à utiliser les huiles essentielles.

utiliser huiles essentielles

Bien choisir ses HE

Pour moi, et après m’être documentée sur le sujet, une bonne huile essentielle doit être labellisée BIO et être chémotypée (HECT). BIO, parce que comme ça, je sais que les plantes utilisées à la base sont saines et ont été cultivées sans produits chimiques, sur un « bon » terrain. Chémotypée parce que c’est un gage de qualité supplémentaire : une HECT est obligatoirement réalisée en laboratoire. Le processus de fabrication est donc parfaitement maîtrisé et le produit final aura toujours la même efficacité, à la différence d’une HE artisanale qui, bien que réalisée dans les règles, sera différente à chaque fois. Un peu comme quand tu fais un gâteau chez toi : un jour il est parfait, le lendemain un peu trop cuit, et la fois d’après, pas assez… ça ne veut pas dire que tu cuisines mal, mais simplement que tu ne peux pas toujours tout maîtriser (matières premières de moins bonne qualité, four fatigué, etc.). Dans le doute, mieux vaut se tourner vers des HECT BIO.

utiliser huiles essentielles

Alors oui, selon l’huile dont on a besoin, ça peut coûter un bras… mais en sachant qu’il ne faut que quelques gouttes par recette et que, de ce fait, le flacon dure un bon bout de temps, ça vaut bien la dépense ! Et puis mince, on ne plaisante pas avec la santé.

Ne pas se tromper de plante

Ça peut paraître bidon comme conseil, genre si je te dis de prendre du pamplemousse, tu vas pas prendre du citron, mais en fait, c’est pas bidon du tout. Parce que les HE, elles sont pas toujours sympa et des fois, elles ont presque le même nom… pour des propriétés souvent TOTALEMENT différentes. Menthe poivrée et menthe verte, lavande vraie et lavande aspic, eucalyptus radié et eucalyptus globulus… autant de dénominations qui peuvent prêter à confusion ! Avant d’acheter, pense bien à vérifier la recette pour savoir de quelle huile tu as précisément besoin. Et si jamais ça n’est pas spécifié, tu peux toujours te tourner vers une encyclopédie, un guide des huiles essentielles ou une application qui te guidera dans ton choix.

utiliser huiles essentielles

Respecter les dosages

Alors ça c’est genre ultra super méga important ! Pour utiliser une huile essentielle, il faut TOUJOURS la diluer (sauf exceptions exceptionnelles pour confirmer la règle), à raison de 15-20 gouttes pour 50mL d’huile. Si tu ne dilues pas dans l’huile (que tu fais un dentifrice ou un masque par exemple), pars du principe qu’une ou deux gouttes suffisent. Surtout si tu mélanges plusieurs HE…

Pour les produits ménagers, c’est pareil, respecte bien les doses prescrites : n’oublie pas que les HE peuvent être toxiques pour les bébés, les jeunes enfants mais aussi – selon les huiles utilisées – pour les animaux domestiques… Un surdosage pourrait donc compliquer la vie des habitants de ta maison.

utiliser huiles essentielles

Précautions d’emploi

Les huiles essentielles, sauf quelques rares exceptions, sont à proscrire pour les bébés, les jeunes enfants et les femmes enceintes et allaitantes. Elles sont donc à tenir éloignées des petites mains et des futures mamans. Pendant la grossesse, il faut donc laisser Monsieur faire les tambouilles et le ménage (chouette !) ou, dans le pire des cas, utiliser des gants (moins chouette)…

Si tu n’es ni un bébé, ni une femme enceinte, n’oublie pas que pour toute utilisation médicale, il est bon de demander l’avis d’un médecin et de ne pas jouer à l’apprenti docteur… l’automédication ne devrait pas être pratiquée à la légère et de plus en plus de médecins sont favorables à l’aromathérapie, ou du moins, à une médecine plus douce. Pour ma part, j’estime que les petits maux du quotidien sont facilement soignables avec des huiles essentielles. Mais dès que ça devient un peu plus compliqué, un avis médical n’est pas négociable.

utiliser huiles essentielles

Où les trouver ?

En pharmacie ou parapharmacie, en magasin spécialisé ou en magasin bio. De plus en plus d’enseignes se lancent dans la vente des huiles essentielles, c’est donc assez facile d’en trouver… à condition de vérifier leur qualité !

Sinon, il reste toujours les commandes internet : La Compagnie des Sens, par exemple, propose un large choix d’HE de très très bonne qualité. Aroma Zone offre également une large gamme à des prix plus abordables mais, comme pour certains autres produits, la qualité de leurs HE n’est pas toujours au rendez-vous (je m’en rends bien compte quand je passe par exemple d’un tea tree BIO acheté en para, au tea tree d’AZ… l’efficacité est moindre). Les spécialistes en aromathérapie font d’ailleurs très souvent la grimace quand on leur parle des HE provenant d’Aroma Zone…

Voilà, je crois que tu connais le B.A.-ba 🙂 Maintenant, y’a plus qu’à !

Note : Je précise que j’ai réalisé cet article d’après mes propres recherches. Je ne suis pas une spécialiste de la question, juste une personne comme toi, qui s’informe et se documente ici et là, et qui a encore beauuucoup à apprendre. Si je n’ai pas répondu à toutes tes interrogations ou que tu souhaites avoir un ou des avis complémentaires, je t’invite donc à faire tes propres recherches, afin que ton utilisation des huiles essentielles soit la plus complète et la plus safe possible !

Publicités

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Batinette dit :

    Super article comme toujours! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Oh c’est vrai ?! ça me fait super plaisir d’avoir ton approbation pour celui-là, tu es quand même bien plus calée que moi sur la question… du coup je suis trop contente ! Hihi ^^ Merci Batinette 😀

      Aimé par 1 personne

  2. Batinette dit :

    De rien Miss BicarCo 🙂 J’ajouterai que bien que les paramètres de distillation soient bien contrôlés en laboratoire, on ne peut cependant pas garantir que la composition d’une HE ne variera pas d’une récolte à une autre.

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Merci pour la précision ! 🙂

      J'aime

  3. nanou dit :

    Coucou,
    je viens de jeter un coup d’œil au guide sur les HE de La Compagnie des Sens et je le trouve super!
    Je voudrais supprimer l’usage de l’eau de javel à la maison et si je ne me trompe pas, l’ HE de TEA TREE serait tout indiqué (non?)
    Je voudrais remplir un flacon de récup de 250 ml, alors combien de gouttes d’HE je mets dans mon vinaigre blanc?…tic tac… tu as 3 heures :)))))

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Hahaha la pression ! Le tea tree oui, c’est l’HE à tout faire lol
      Du coup, pour 250mL, 7-8 gouttes c’est largement suffisant 🙂 D’autant que pour le bien de chachat, faut pas en mettre trop. Tu peux aussi mélanger avec de l’eucalyptus radié ou du citron (genre 4gttes de chaque), en complément du vinaigre, ça va pas laisser une seule chance aux microbes ^^

      J'aime

  4. nanou dit :

    Mort aux microbes!!!! Merci pour ta réponse et ton soucis pour chachat;)
    Bizzzzz

    Aimé par 1 personne

    1. Bicar & co dit :

      Hahaha pas problème 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s